Bienvenue à tous

ou utiliser le formulaire de contact tout en bas à droite de cette page.


mardi 16 mai 2017

Voltaire, Diderot, Emilie, Marie






Belle promenade au pays des Lumières : Langres et Cirey, chacun son grand homme. C'était sans compter Emilie du Châtelet et Jeanne Mance.

 Que l'histoire des hommes est misogyne ! Emilie du Châtelet est la châtelaine de Cirey sur Blaise où elle a hébergé Voltaire pendant 15 ans quand même. Mais elle est surtout une grande scientifique. On lui doit la première traduction des Principes de Newton, mais aussi une analyse de la philosophie de Leibniz. On avait même parlé du Panthéon pour elle il y a quelques années.

Quant à Jeanne Mance, née à Langres plus de cent ans avant Diderot, elle est tout de même cofondatrice de Montréal. Classe ! 

Car aller en Amérique au début du XVII° siècle, c'est comme aller sur Mars aujourd'hui.

L'histoire est partout à Langres : dans les noms des rues, des boutiques, d'une grande partie des bâtiments du centre ville, dans les 8 km de remparts intacts. Et nous y avons retrouvé Emilie dans une belle exposition du musée historique de Langres.

Formidable week-end.







samedi 19 novembre 2016

Mémoires d'Europe : Pays Bas


A l'occasion de ces quelques vrais clichés, on peut ajouter (c'est du vécu !)

- quand tu partiras quelques jours, le voisin arrosera tes plantes sans rien lui demander... tout le monde à la clef de tout le monde :-)
- ton voisin te donnera l'adresse d'un garage ou d'une casse automobile s'il s'aperçoit que tu n'as pas touché ta voiture pendant plus d'une semaine...
- la police t'appellera à 7 h 00 du matin pour t'informer que qu'un véhicule a percuté le tien à 4 h 00 du matin dans ta rue, mais qu'on sait qui a fait le coup...
- le même policier te demandera pourquoi tu n'as pas changé ton numéro d'immatriculation au bout de 15 jours, comme c'est obligatoire, alors qu'il t'indique que tu travailles là depuis... 6 mois... et qu'il sait même où tu travailles...
- tous les passants doivent peuvent regarder tout ce qui se passe chez toi à la nuit : fermer ses doubles rideaux, c'est suspect...
- un gamin au supermarché te pose une question en néerlandais, puis il comprend que tu n'as pas compris, donc il traduit immédiatement en anglais, puis comme il voit que tu n'est pas anglophone, il traduit dans la foulée en français : "Combien ça coûte ça ?" (sic)
- ton garagiste t'indiquera que "clutch", c'est "embrayage" en anglais... même pas en néerlandais
- ta bouchère te détaillera en français exactement le chemin pour la plage... à l'autre bout de l'Europe... et même où sont les meilleures glaces du coin...
- et une pièce de 10 centimes d'Euro suffit à aller ranger ton chariot du supermarché, soit... 10 fois moins qu'en France.

e tutti quanti !




dimanche 24 juillet 2016

Anvers




Si l'on aime les endroits empilant plusieurs cultures, plusieurs frontières, plusieurs époques, il faut passer un peu de temps à Anvers.

Le temps de retrouver les traces de toutes ces strates historiques qui se sont sédimentées avant la création de la Belgique, en 1830, donc tout récemment à l'échelle de l'histoire de l"Europe. 

Hollande, France, Espagne, Autriche, Allemagne, Grande Bretagne, à un moment où à un autre, ont planté l'un ou l'autre un drapeau ou un pied en terre anversoise, ajoutant l'activité portuaire ancestrale, largement ouverte sur le monde entier.

Alors où est l'identité d'Anvers ? Et bien : elle est anversoise, d'abord et essentielle.

Commerçante, opulente, jeune, dynamique, ouverte...  Telle qu'elle apparaît, sans voir - et même sans y croire - les si hauts scores de l'extrême droite flamande là-bas.

Deux endroits particuliers retiennent la curiosité et l'intérêt du visiteur : la gare et le "MAS"

La gare est celle d'une ville richissime, inaugurée en 1836. Ce palais ferroviaire veut impressionner l'arrivant, à ce point que les mariés s'y font photographier.

Quant au "MAS", Museum aan de Stroom ("Musée sur le cours d'eau", littéralement), il fut inauguré le 14 mai 2011. Il constituait le terme principal du voyage, coïncidant avec son cinquième anniversaire.

Le MAS et le quartier du port, où il se trouve, valent un voyage. 

Le bâtiment d'abord est architecturalement passionnant. Le projet qui l'abrite est également unique, regroupant collections historiques et ethnologiques de la Ville, expositions permanentes ou spéciales : de quoi y passer une bonne journée...

Mais le quartier du port, alentours, présente une belle rénovation urbaine manifestement réussie, le MAS étant son point crucial.

Malheureusement, la collection de peintures flamandes ne pourra pas être visible avant 2019, le musée des beaux arts étant en rénovation depuis... septembre 2011 ! Une nouvelle occasion de retrouver Anvers.








jeudi 14 juillet 2016

La sélection de l'été 2016





Outre le fait d'aller au devant de la chaleur et du soleil, si absents dans la nord de la France jusqu'ici cette année, ce petit tour franco-francais a permis de découvrir ces lieux peu connus, voire inconnus. 

Son terme était Albi - Classement du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO obligé - et on ne fut pas déçu : Saint Cécile, magnifique cathédrale en brique de la Reconnaissance, pouvait largement constituer le but du voyage. 

Pour autant, tant et tant d'autres lieux visités à l'occasion auraient mérité beaucoup plus de temps... Mais il fallait choisir. 

Voici donc la sélection 2016 !